Les conséquences de la reprise du travail sur l’employeur et le salarié

Les conséquences de la reprise du travail sur l’employeur et le salarié

Le coronavirus a bouleversé le quotidien de millions, voire de milliards de personnes à travers le monde. Pour limiter la propagation de cette maladie, de nombreux pays, dont la France, ont instauré le confinement total. Cette période d’isolement volontaire a eu des impacts significatifs sur de nombreuses sociétés. Elle a duré près de 2 mois. En effet, depuis le 11 mai dernier, une phase de déconfinement progressif fut amorcée dans l’Hexagone. En revanche, puisque la pandémie sévit encore, les employés et les salariés sont tenus de respecter des règles sanitaires imposées par l’État. Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Le rôle joué par les chefs d’entreprise pour minimiser le risque de contamination

Pour relancer leur activité, de nombreux chefs d’entreprise ont imposé une reprise du travail à leurs salariés. En ce sens, ils ont donc l’obligation de veiller à la sécurité et à la santé de leurs employés. Des mesures de précaution sont donc obligatoires, pour éviter tout risque de contamination.

Parmi les préconisations du gouvernement, l’instauration d’une distance obligatoire entre les salariés doit être mise en place et respectée, à savoir 4 m2 pour chaque personne se trouvant sur le lieu de travail. Pour ce faire, il est possible d’aménager les espaces, adapter les horaires des employés, mettre en place des roulements d’équipe, etc.

Des mesures barrières, comme le plexiglas, peuvent également être envisagées si l’espace de travail n’est pas suffisamment grand pour respecter les distances préconisées. Le télétravail est bien sûr à privilégier dans la mesure du possible.

L’employeur doit être en mesure de prouver son protocole

Il convient de souligner que les chefs d’entreprise sont légalement obligés de veiller à la santé tant physique que mentale de leurs salariés. En cette période de pandémie, ils doivent donc mettre en œuvre toutes les stratégies de précaution imposées par l’État. Les employeurs doivent être en mesure de rassembler des preuves démontrant qu’ils ont bien respecté les règles sanitaires et les règles de distanciation sociale. Les justificatifs peuvent prendre la forme de protocole, commandes de matériel de précaution, photos ou encore constats d’huissiers.

Le salarié, quant à lui, doit respecter les règles sanitaires en vigueur ainsi que les distances d’éloignement avec chacun de ses collègues ou clients.

Tous les acteurs de l’entreprise doivent donc respecter rigoureusement les mesures de précaution et de prévention actuelles liées au Covid 19. Si vous souhaitez plus de conseils sur les moyens à déployer pour réussir haut la main la reprise de votre activité, consulter votre expert-comptable.

Laisser un commentaire