Dentiste : comment trouver son taux de cotisations URSSAF ?

Dentiste : comment trouver son taux de cotisations URSSAF ?

Vous êtes dentiste et souhaitez en savoir plus sur votre taux URSAFF ? Cette information permet d’estimer le montant de vos cotisations maladie. Voici tout ce qu’il faut savoir pour trouver facilement votre taux de cotisations URSSAF.

Sur quel document le taux URSSAF est-il indiqué ?

Le métier de dentiste implique de verser des cotisations et contributions sociales. Les personnes qui exercent des professions libérales, dont les dentistes, doivent payer des cotisations de sécurité sociale.

Cotiser pour la protection sociale permet aux non-salariés et aux travailleurs indépendants, dont les dentistes, de se prémunir de certains risques. Payer les cotisations leur épargnera certaines dépenses courantes, notamment lors des accidents de travail ou des maladies professionnelles.

Pour connaître le montant des cotisations dues, un dentiste doit considérer certains paramètres. Le montant des cotisations sociales repose notamment sur le taux URSSAF. La case indiquant ce taux de cotisations sociales sera déjà préremplie si le dentiste est en activité depuis assez longtemps. En revanche, elle sera vide pour les praticiens qui viennent de s’installer en libéral.

Afin de payer des cotisations sociales, un dentiste doit s’en tenir à sa déclaration dans l’annexe du relevé individuel d’activité et de prescriptions (RIAP) de son relevé SNIR, Système National Inter Régime. Le taux URSSAF qui sert de base pour calculer les cotisations sociales est enregistré en bas de ce document.

Définir son taux URSSAF

Le métier de dentiste exige entre autres de réaliser une déclaration de revenus. Ces professionnels sont également soumis aux cotisations sociales. Le montant des charges sociales est tributaire de certains paramètres. Ces derniers incluent le taux URSSAF. Le paiement des cotisations sociales permettra aux professionnels libéraux, dont les dentistes, de recevoir des indemnités à la suite de certains évènements : maladie-maternité, accident du travail, etc.

Le calcul des cotisations sociales dépend aussi des revenus d’activité qui sont soumis à l’impôt sur le revenu. À cette base de calcul, à savoir le revenu professionnel concerné par l’IR, il faut retrancher ou ajouter des montants correspondant à des dispositions fiscales ou sociales listées de manière limitative.

Puisque le revenu professionnel des nouveaux dentistes est encore inconnu, pour faire le décompte des cotisations de ces praticiens, il faut se référer à une base forfaitaire des premières années d’exercice.

Connaître le taux URSSAF et le montant des cotisations sociales avec l’aide d’un expert-comptable

Il est dans l’intérêt d’un dentiste de faire appel à un expert-comptable, qui l’aidera dans le cadre de son activité. Il renseignera le praticien sur les éléments à considérer pour calculer le montant des charges sociales obligatoires. Ce spécialiste possède les compétences nécessaires pour définir dans le meilleur délai le taux URSSAF et il va ainsi permettre de calculer le montant total des cotisations sociales. Un expert-comptable peut aussi vous informer sur les procédures à suivre pour le paiement des charges sociales et fiscales.

Laisser un commentaire