Comptabilité de trésorerie ou comptabilité d’engagement : différences

Comptabilité de trésorerie ou comptabilité d’engagement : différences

Les sociétés soumises au régime réel d’imposition sont tenues de se conformer à diverses obligations comptables. Il faut, entre autres, tenir une comptabilité régulière. Deux systèmes sont alors préconisés par la réglementation comptable. Il y a tout d’abord la comptabilité d’engagement. Les normes comptables peuvent également prévoir la comptabilité de trésorerie. Chacune de ces deux options possède ses propres caractéristiques, avantages et inconvénients. Voici quelques informations qui vous aideront à faire la différence.

Ce qu’il faut savoir sur la comptabilité d’engagement

La tenue de la comptabilité sert avant tout à l’établissement des comptes, ce qui permet de connaître la situation financière d’une entreprise. Les diverses opérations comptables permettant d’avoir un aperçu sur les états financiers d’une société tiennent compte de multiples éléments, dont les recettes et dépenses.

Une entreprise peut tenir sa comptabilité avec la comptabilité d’engagement. Avec ce système, les enregistrements comptables prennent en considération les créances et les dettes ainsi que les diverses opérations de trésorerie. Ce qui veut dire qu’une facture fournisseur (dette), ainsi qu’une facture client (une créance) sont à comptabiliser avec les règlements.

La comptabilité d’engagement permet de calculer de manière plus pertinente le résultat d’un exercice puisque les recettes et les dépenses engagées seront retenues, même si elles ne sont pas encore réglées. Autrement dit, l’opération comptable donnera une image fidèle de la situation financière d’une société. En outre, les projections de trésorerie sont plus faciles. Sans oublier la possibilité de suivre les comptes tiers (fournisseurs et clients). En revanche, la tenue de votre comptabilité prendra plus de temps que la tenue comptable pour la comptabilité de trésorerie.

Les points à retenir sur la comptabilité de trésorerie

Les entreprises soumises au régime réel d’imposition doivent tenir une comptabilité. La comptabilité d’une entreprise constitue une mission assez difficile, d’autant plus que les paramètres à prendre en compte sont multiples. Une société, ayant l’obligation de tenir ses comptes, peut miser sur une comptabilité de trésorerie. Avec cette alternative, l’enregistrement comptable se porte uniquement sur les recettes et dépenses ayant fait l’objet de décaissements ou d’encaissements. En revanche, les créances et les dettes ne sont pas considérées, sauf pour les commerçants dont l’enregistrement comptable à la clôture de l’exercice doit comporter les dettes et les créances.

Tenir votre comptabilité avec cette technique sera plus simple et prend moins de temps, car seuls les flux de trésorerie sont comptabilisés. Toutefois, le compte de résultat d’une année pour les BNC peut manquer de pertinence quand les recettes importantes résultant d’un travail déjà accompli partiellement ou intégralement n’ont pas encore fait l’objet d’un encaissement ou lorsque les dépenses conséquentes engagées ne sont pas encore payées à la clôture.

Choisir entre la comptabilité de trésorerie et la comptabilité d’engagement

Faire la différence entre la comptabilité d’engagement et la comptabilité de trésorerie est nécessaire si l’on veut choisir entre ces deux méthodes. Pour prendre la bonne décision, il faut tenir compte des options formulées et du régime d’imposition. Par exemple, un professionnel imposé à l’IS ou à la catégorie des BIC et soumis au régime réel simplifié d’imposition (artisans, commerçants…) doit opter pour une comptabilité d’engagement. Il pourra choisir une comptabilité de trésorerie en cours d’exercice s’il constate ses dettes et ses créances à la clôture de l’exercice.

Pour mieux choisir le système qui vous convient, pensez à faire appel à un expert-comptable. Ce professionnel saura s’adapter à votre situation et vous fournir des informations qui vous aideront à déterminer l’option qui vous convient le mieux.

Laisser un commentaire