Les alternatives au Prêt Garanti par l’État ou PGE

Les alternatives au Prêt Garanti par l’État ou PGE

La situation financière d’une grande majorité des entreprises françaises a été négativement impactée par la covid-19, notamment en subissant une baisse de chiffres d’affaires. La réserve d’argent de ces sociétés tend à s’épuiser. Afin de pallier cette problématique, le Prêt Garanti par l’État, ou PGE, a été mis en place. Notez cependant que l’on ne peut pas forcément débloquer ce genre de financement. Pour remédier à cela, il y a le recours à d’autres formules salvatrices, que nous allons vous détailler ici.

Pourquoi contracter un prêt dans ce contexte de crise ?

L’allocution du président de la République du 16 mars dernier présenta le dispositif de garantie de l’État, qui s’élève à 300 milliards d’euros. Il s’agit surtout de subventions qui permettront aux banques d’accorder des emprunts pour combler le manque de trésorerie des entreprises dont l’activité a été fortement impactée par la crise du coronavirus.

Cette subvention est à l’origine du PGE. Celui-ci est octroyé par les établissements financiers pour que vous disposiez d’un fonds provisoire servant à assurer la bonne marche de votre entreprise. Il fait alors office d’avance de trésorerie. Cette subvention s’adresse à des entreprises de divers secteurs d’activité. Notez que ce financement peut correspondre à 3 mois de chiffre d’affaires de l’année 2019. Il peut aussi représenter 2 années de masse salariale pour une société innovante ou qui a vu le jour depuis le 1er janvier 2019.

Le prêt Rebond full digital de Bpifrance

Bpifrance propose une excellente alternative au PGE ou prêt garanti par l’État. Il s’agit là du prêt Rebond full digital, qui vous permet de débloquer entre 10 000 et 50 000 €. Cette formule est spécialement dédiée aux TPE faisant face à des problèmes d’ordre conjoncturel ou des difficultés passagères à cause de la covid-19.

Le prêt Rebond full digital de Bpifrance ne comprend pas de taux d’intérêt, ne présente aucun frais de dossier et le déblocage de ce financement ne requiert pas de souscription d’assurance. Le remboursement de l’emprunt s’étale sur 7 années, et ce, après un report de 2 ans.

La souscription de ce prêt se fait de manière dématérialisée, sur le site Bpifrance de votre région. Il faut alors mentionner le nom de votre expert-comptable, pour que la banque de financement le contacte et qu’il puisse déposer les pièces nécessaires à l’octroi de votre prêt. Le déblocage des fonds sera alors très rapide, sous 2 à 3 jours.

Votre cabinet CBA France peut donc vous accompagner en ce sens.

Le fonds résilience en Pays de la Loire

L’État a mis en place un dispositif d’aide de 1 500 euros pour prêter main-forte aux petites entreprises dont l’économie a été durement touchée par la crise engendrée par le coronavirus. Toutefois, certaines sociétés de taille modeste ne remplissent pas les critères exigés pour bénéficier de ce Fonds de solidarité. Les sociétés confrontées à cette problématique en Pays de la Loire sont alors invitées à recourir au fonds résilience.

L’obtention de ce fonds est soumise à quelques conditions. Cette offre est dédiée aux TPE immatriculées au 1er janvier 2020 et ayant un chiffre d’affaires qui n’excède pas le million d’euros HT. La demande d’aide peut alors s’effectuer directement sur le site dédié de la Région Pays de la Loire, jusqu’au 1er juillet 2020.

Le montant de ce prêt, d’une durée de 3 ans, varie en fonction de votre CA et peut aller de 3 500 à 10 000 €.

Pour de plus amples informations au sujet de cette formule ou pour connaître d’autres prêts alternatifs au PGE dans votre région, l’idéal est de faire appel à un expert-comptable.

Laisser un commentaire