Les non-salariés bénéficient d’un report d’échéance

Les non-salariés bénéficient d’un report d’échéance

Frappés de plein fouet par la crise du covid-19, certains indépendants ont du mal à amorcer la reprise. Le gouvernement offre à ces non-salariés diverses aides. Ces dernières incluent des financements ainsi qu’un sursis pour les versements des impôts et cotisations. Il y a notamment l’allongement des échéances URSSAF.

Non-salariés : un allongement d’échéance pour les paiements mensuels et trimestriels

Bonne nouvelle pour les non-salariés qui rencontrent des problèmes financiers à cause de la crise du coronavirus. Ces indépendants bénéficient encore d’un petit sursis pour le versement d’échéance URSSAF. Il n’y a eu aucun prélèvement obligatoire du 5 au 20 juillet. Même chose pour le versement du mois d’août. Cette aide est proposée aux entreprises qui effectuent un paiement mensuel et trimestriel.

À noter que le report d’échéance est surtout dédié aux non-salariés qui n’ont pas encore la possibilité de s’acquitter de la cotisation. Les indépendants pouvant verser leur cotisation URSSAF seront tenus de le faire des manières suivantes :

  • virement bancaire : en ligne via le site de l’URSSAF ;
  • Par chèque : adressé à l’URSSAF/CGSS en mentionnant le numéro de compte et l’échéance à payer.

La reprise de versement des échéances URSSAF

En principe, les prélèvements obligatoires devront reprendre le mois de septembre (entre le 5 et le 20) pour les paiements mensuels s’il n’y a pas de changement. Les indépendants qui ont opté pour le versement trimestriel attendront jusqu’au mois de novembre. Le montant des échéances reportées sera lissé sur les futurs paiements à effectuer quand les prélèvements vont reprendre officiellement.

Pour obtenir plus d’informations sur le sujet, vous pourrez contacter un expert-comptable. Il vous renseignera sur les démarches à effectuer pour bénéficier de ce sursis.

Laisser un commentaire